Archives par mot-clé : jean-marie cauchies

Entretien avec Jean-Marie Cauchies : les périodes bourguignonne et habsbourgeoise (5/5)

Toutes les bonnes choses ont une fin… sauf les nœuds papillons de Jean-Marie Cauchies, qui en ont deux ! Pour conclure cet entretien en cinq partie, nous évoquerons avec l’interviewé son regard sur sa période historique de prédilection, les Pays-Bas bourguignons et habsbourgeois des 15e et 16e siècles. À cheval sur la fin du Moyen Âge et le début des Temps Modernes, Jean-Marie Cauchies n’aura de cesse, par ses nombreuses publications, d’étudier les continuités et les changements dans la législation et les institutions d’un ensemble de principautés réunies en tant qu’union personnelle par deux dynasties successives, les Valois-Bourgogne puis les Habsbourg. État(s) moderne(s) ? Peut-être. Mais en création perpétuelle, fruit des multiples interactions entre gouvernants et gouvernés. Continuer la lecture de Entretien avec Jean-Marie Cauchies : les périodes bourguignonne et habsbourgeoise (5/5)

Entretien avec Jean-Marie Cauchies : les institutions (4/5)

Avec la législation, l’autre grand dada de Jean-Marie Cauchies est sans conteste l’histoire des institutions. En 1992, celui-ci fondait, avec Gilbert Hanard (professeur émérite de droit romain de l’Université Saint-Louis – Bruxelles), le Centre de recherches en histoire du droit et des institutions (CRHiDI) à l’Université Saint-Louis – Bruxelles (alors Facultés universitaires Saint-Louis), qu’il codirigea jusqu’en 2012. Ainsi, Jean-Marie Cauchies contribua-t-il à fédérer, dans son Alma Mater, mais également à l’extérieur, un champ de recherche en plein renouvellement. Très loin de concevoir l’histoire des institutions comme l’analyse de structures figées et désincarnées, le professeur n’a au contraire eu de cesse, à l’instar de l’ogre historien de Marc Bloch[1], traquer la chair humaine à l’œuvre dans les administrations.

Continuer la lecture de Entretien avec Jean-Marie Cauchies : les institutions (4/5)

Entretien avec Jean-Marie Cauchies : la législation (3/5)

Jean-Marie Cauchies is back ! Ou du moins le compte rendu de notre entretien avec lui… Après avoir poser les bases de son parcours et être remonté jusqu’aux « origines » de l’homme, place aujourd’hui à un autre pan majeur de la vie de Jean-Marie Cauchies : la législation.

Pour résumer succinctement, on peut affirmer sans problème que la législation, c’est le PROJEEEET de Jean-Marie Cauchies. Sans recourir à une quelconque poudre de perlimpinpin, notre jubilaire a contribué et contribue encore à dévoiler les pleins et les déliés du fait législatif pour la fin du moyen âge et le début des temps modernes. Outre une thèse de doctorat consacrée à la législation des ducs de Bourgogne des premiers Habsbourg dans le comté de Hainaut (1427-1506) – elle fut publiée aux Presses de l’actuelle Université Saint-Louis – Bruxelles -, Jean-Marie Cauchies est l’auteur d’un nombre phénoménal d’articles consacré à ce phénomène.

Comme on va le découvrir dans cette partie de notre entretien, étudier le « fait législatif » ne signifie en rien se limiter à analyser le contenu des textes pour eux-mêmes. Il s’agit toujours de replacer la prise de décision dans son contexte d’élaboration afin de déceler les jeux d’influence, les inflexions prises ou encore les inspirations puisées çà et là dans le droit coutumier, par exemple. On est très loin d’une histoire du droit et des institutions désincarnée. Continuer la lecture de Entretien avec Jean-Marie Cauchies : la législation (3/5)

Entretien avec Jean-Marie Cauchies : le parcours (2/5)

Après une première partie d’interview consacrée à « Jean-Marie Cauchies : les origines de l’historien », voici maintenant la seconde, que l’on aurait pu tout aussi bien intituler, dans une veine très hollywoodienne : « John-Mary Roadways : Rise of the Researcher ». Il faut dire que l’interviewé a derrière lui près de quarante années d’enseignement et de recherche à l’Université Saint-Louis – Bruxelles et l’Université catholique de Louvain, où ses cours d’Histoire de Belgique (célèbres pour la rigueur de leur plan en trois parties composées de trois sections chacune divisée en trois chapitres de trois points !) ont marqué des générations d’étudiants. À la Faculté de philosophie et lettres de Saint-Louis, il a présidé par deux fois la section histoire (1985-1989, 1999-2001) et a été doyen de cette même Faculté de 1990 à 1996. Jean-Marie Cauchies s’est également illustré par son engagement dans différentes sociétés d’histoire locale. De 1973 à 2013, il fut en outre secrétaire général du Centre européen d’études bourguignonnes (CEEB) dont il dirigea une trentaine de volumes de publications. En 2002, il fut élu à l’Académie royale de Belgique, d’abord comme correspondant puis comme membre titulaire (2004) de la Classe des Lettres et des Sciences morales et politiques. Continuer la lecture de Entretien avec Jean-Marie Cauchies : le parcours (2/5)

Entretien avec Jean-Marie Cauchies : les origines (1/5)

Cette année académique 2016-2017 est assurément une des plus animées qu’ait connue la communauté universitaire de l’Université Saint-Louis – Bruxelles. Entre négociations de fusion avec l’Université catholique de Louvain et multiples soutenances de thèses, l’agenda était des plus chargés. Au milieu de cette activité débordante et souvent très prenante, une autre nouvelle a marqué l’Université et notamment le département d’histoire : après 40 ans de bons et loyaux services, le professeur Jean-Marie Cauchies prend sa retraite.

Pour celles et ceux qui ne connaîtraient pas (encore) Jean-Marie Cauchies, voici une bio méga express afin de (re)mettre les pendules à l’heure.

Façade de l’actuelle Université Saint-Louis – Bruxelles (© Nicolas Simon)

Jean-Marie Cauchies, c’est un historien du droit et des institutions. Spécialiste de la législation et de la période bourguignonne, il a connu un parcours professionnel des plus singuliers. Docteur en histoire en 1977, il entre directement à Saint-Louis pour gravir successivement les échelons passant de suppléant (1977) à professeur ordinaire (1992). En 2012, il avait décidé de prendre un peu d’avance en devenant professeur émérite invité à l’âge de 60.  Cinq plus tard, le voilà rattrapé par la limite d’âge et obligé de faire ses adieux en donnant, une dernière fois, son cours fétiche : « Histoire de Belgique » (un lundi, 3h d’affilée de 9h à 12h !!!). En novembre dernier, le jour de son anniversaire, il était déjà fêté à l’Université Saint-Louis en présence de nombreux collègues et amis. Au cours de cette séance lui ont été remis deux des trois volumes de Mélanges préparés en son honneur. Continuer la lecture de Entretien avec Jean-Marie Cauchies : les origines (1/5)