Archives de catégorie : Rencontres

Parce que ParenThèses se veut un espace de discussions scientifiques, la catégorie « Rencontres » regroupe les billets donnant la parole à des chercheurs belges ou étrangers, partageant des domaines de recherche et des centres d’intérêts scientifiques similaires aux nôtres. En termes footballistiques, on dira que les billets intitulés « Droit au but » auront été effectués avec un tir non cadré : sur un ton résolument décalé, ces billets prendront la forme d’une série de questions posées à de jeunes doctorants en histoire du droit et des institutions afin de faire connaître leurs travaux. Les billets « Grand format », pour leur part, consisteront en des interviews de chercheurs confirmés, déjà bien installés dans le paysage universitaire, et dont les recherches nous ont influencés.

Entretien avec Jean-Marie Cauchies : les périodes bourguignonne et habsbourgeoise (5/5)

Toutes les bonnes choses ont une fin… sauf les nœuds papillons de Jean-Marie Cauchies, qui en ont deux ! Pour conclure cet entretien en cinq partie, nous évoquerons avec l’interviewé son regard sur sa période historique de prédilection, les Pays-Bas bourguignons et habsbourgeois des 15e et 16e siècles. À cheval sur la fin du Moyen Âge et le début des Temps Modernes, Jean-Marie Cauchies n’aura de cesse, par ses nombreuses publications, d’étudier les continuités et les changements dans la législation et les institutions d’un ensemble de principautés réunies en tant qu’union personnelle par deux dynasties successives, les Valois-Bourgogne puis les Habsbourg. État(s) moderne(s) ? Peut-être. Mais en création perpétuelle, fruit des multiples interactions entre gouvernants et gouvernés. Continuer la lecture de Entretien avec Jean-Marie Cauchies : les périodes bourguignonne et habsbourgeoise (5/5)

Entretien avec Jean-Marie Cauchies : les institutions (4/5)

Avec la législation, l’autre grand dada de Jean-Marie Cauchies est sans conteste l’histoire des institutions. En 1992, celui-ci fondait, avec Gilbert Hanard (professeur émérite de droit romain de l’Université Saint-Louis – Bruxelles), le Centre de recherches en histoire du droit et des institutions (CRHiDI) à l’Université Saint-Louis – Bruxelles (alors Facultés universitaires Saint-Louis), qu’il codirigea jusqu’en 2012. Ainsi, Jean-Marie Cauchies contribua-t-il à fédérer, dans son Alma Mater, mais également à l’extérieur, un champ de recherche en plein renouvellement. Très loin de concevoir l’histoire des institutions comme l’analyse de structures figées et désincarnées, le professeur n’a au contraire eu de cesse, à l’instar de l’ogre historien de Marc Bloch[1], traquer la chair humaine à l’œuvre dans les administrations.

Continuer la lecture de Entretien avec Jean-Marie Cauchies : les institutions (4/5)

Entretien avec Jean-Marie Cauchies : la législation (3/5)

Jean-Marie Cauchies is back ! Ou du moins le compte rendu de notre entretien avec lui… Après avoir poser les bases de son parcours et être remonté jusqu’aux « origines » de l’homme, place aujourd’hui à un autre pan majeur de la vie de Jean-Marie Cauchies : la législation.

Pour résumer succinctement, on peut affirmer sans problème que la législation, c’est le PROJEEEET de Jean-Marie Cauchies. Sans recourir à une quelconque poudre de perlimpinpin, notre jubilaire a contribué et contribue encore à dévoiler les pleins et les déliés du fait législatif pour la fin du moyen âge et le début des temps modernes. Outre une thèse de doctorat consacrée à la législation des ducs de Bourgogne des premiers Habsbourg dans le comté de Hainaut (1427-1506) – elle fut publiée aux Presses de l’actuelle Université Saint-Louis – Bruxelles -, Jean-Marie Cauchies est l’auteur d’un nombre phénoménal d’articles consacré à ce phénomène.

Comme on va le découvrir dans cette partie de notre entretien, étudier le « fait législatif » ne signifie en rien se limiter à analyser le contenu des textes pour eux-mêmes. Il s’agit toujours de replacer la prise de décision dans son contexte d’élaboration afin de déceler les jeux d’influence, les inflexions prises ou encore les inspirations puisées çà et là dans le droit coutumier, par exemple. On est très loin d’une histoire du droit et des institutions désincarnée. Continuer la lecture de Entretien avec Jean-Marie Cauchies : la législation (3/5)

Entretien avec Jean-Marie Cauchies : le parcours (2/5)

Après une première partie d’interview consacrée à « Jean-Marie Cauchies : les origines de l’historien », voici maintenant la seconde, que l’on aurait pu tout aussi bien intituler, dans une veine très hollywoodienne : « John-Mary Roadways : Rise of the Researcher ». Il faut dire que l’interviewé a derrière lui près de quarante années d’enseignement et de recherche à l’Université Saint-Louis – Bruxelles et l’Université catholique de Louvain, où ses cours d’Histoire de Belgique (célèbres pour la rigueur de leur plan en trois parties composées de trois sections chacune divisée en trois chapitres de trois points !) ont marqué des générations d’étudiants. À la Faculté de philosophie et lettres de Saint-Louis, il a présidé par deux fois la section histoire (1985-1989, 1999-2001) et a été doyen de cette même Faculté de 1990 à 1996. Jean-Marie Cauchies s’est également illustré par son engagement dans différentes sociétés d’histoire locale. De 1973 à 2013, il fut en outre secrétaire général du Centre européen d’études bourguignonnes (CEEB) dont il dirigea une trentaine de volumes de publications. En 2002, il fut élu à l’Académie royale de Belgique, d’abord comme correspondant puis comme membre titulaire (2004) de la Classe des Lettres et des Sciences morales et politiques. Continuer la lecture de Entretien avec Jean-Marie Cauchies : le parcours (2/5)

Entretien avec Jean-Marie Cauchies : les origines (1/5)

Cette année académique 2016-2017 est assurément une des plus animées qu’ait connue la communauté universitaire de l’Université Saint-Louis – Bruxelles. Entre négociations de fusion avec l’Université catholique de Louvain et multiples soutenances de thèses, l’agenda était des plus chargés. Au milieu de cette activité débordante et souvent très prenante, une autre nouvelle a marqué l’Université et notamment le département d’histoire : après 40 ans de bons et loyaux services, le professeur Jean-Marie Cauchies prend sa retraite.

Pour celles et ceux qui ne connaîtraient pas (encore) Jean-Marie Cauchies, voici une bio méga express afin de (re)mettre les pendules à l’heure.

Façade de l’actuelle Université Saint-Louis – Bruxelles (© Nicolas Simon)

Jean-Marie Cauchies, c’est un historien du droit et des institutions. Spécialiste de la législation et de la période bourguignonne, il a connu un parcours professionnel des plus singuliers. Docteur en histoire en 1977, il entre directement à Saint-Louis pour gravir successivement les échelons passant de suppléant (1977) à professeur ordinaire (1992). En 2012, il avait décidé de prendre un peu d’avance en devenant professeur émérite invité à l’âge de 60.  Cinq plus tard, le voilà rattrapé par la limite d’âge et obligé de faire ses adieux en donnant, une dernière fois, son cours fétiche : « Histoire de Belgique » (un lundi, 3h d’affilée de 9h à 12h !!!). En novembre dernier, le jour de son anniversaire, il était déjà fêté à l’Université Saint-Louis en présence de nombreux collègues et amis. Au cours de cette séance lui ont été remis deux des trois volumes de Mélanges préparés en son honneur. Continuer la lecture de Entretien avec Jean-Marie Cauchies : les origines (1/5)

Droit au but : Bram De Ridder

Le dernier portrait de chercheur sur ParenThèses remontait à février 2016… Depuis lors, énormément de choses se sont passées. Non seulement pour nous, mais aussi pour celui qui a accepté de se prêter au jeu de l’interview dans ce nouvel épisode de « Droit au but ». 

Aujourd’hui nous vous invitons à partir à la rencontre de Bram De Ridder. Bram est docteur en histoire depuis quelques mois. En novembre 2016, il soutenait sa thèse à la KULeuven et deux jours plus tard, il donnait déjà une communication à un colloque qu’organisait sa directrice de thèse, Violet Soen ! Auteur d’une thèse sur la formation de la frontière entre les Pays-Bas espagnols (catholiques) et les Provinces-Unies (calvinistes) durant la première moitié du 17e siècle, Bram est un des tenants de la transregional history. Il précise d’ailleurs, au cours de cet interview, ce que cette approche signifie.

Bram est jusqu’à la fin de l’été 2017 aux Etats-Unis pour un séjour de recherche à Harvard. Il y travaille sous la conduite de Tamar Herzog (membre du jury de thèse de Bram), bien connue pour ses travaux relatifs à l’Amérique latine au cours de la période moderne. En pleine présidence Trump où la question des frontières a occupé une place centrale durant la campagne présidentielle, Bram vit assurément une expérience particulière… Continuer la lecture de Droit au but : Bram De Ridder

Droit au but : Frederik Dhondt

Cela faisait un peu plus d’un an que nous n’avions plus proposer d’interview de chercheurs/chercheuses en histoire du droit et des institutions sur le carnet… Mais attendez un peu de voir avec quoi, ou plutôt avec qui on vous revient ! 

© Maite Morren
© Maite Morren

Nous vous invitons à entrer, cette fois-ci, dans le monde de la diplomatie et du droit international du 18e siècle grâce à Frederik Dhondt. Frederik est l’auteur de deux ouvrages publiés chez Brill et dans la collection de l’association Standen & Landen – Anciens Pays et Assemblées d’Etats. Excusez du peu… Chercheur à la pensée virevoltante – on sait de quoi on parle puisqu’on a eu l’occasion de l’observer in vivo si on peut dire – et qui témoigne d’une maîtrise, l’interview prouvera que Frederik effectue également une réflexion approfondie à propos du métier d’historien du droit, de l’interdisciplinarité (quand on est également juriste, ça aide évidemment) ou du doctorat. Si on voulait recourir à une métaphore sportive on pourrait dire que Frederik a l’air d’avoir un troisième poumon tant il paraît actif. Publications, participations à des colloques, implications dans des associations et centres de recherche, engagement politique, présence dans les médias sociaux : tout y passe. Pour autant, Frederik reste conscient qu’il faut pouvoir « déconnecter » de temps en temps, au risque sinon de ne pouvoir soutenir le rythme. 

On se réjouit de pouvoir compter Frederik parmi les chercheurs interviewés sur ParenThèses. On espère ne pas être les seuls… Continuer la lecture de Droit au but : Frederik Dhondt

Droit au but : Amandine De Burchgraeve

Nous continuons notre série Droit au but consacrées aux recherches de jeunes chercheurs par l’interview d’Amandine De Burchgraeve, doctorante à l’Université catholique de Louvain. Amandine est titulaire d’un master en histoire (UCL, Louvain-la-Neuve, 2011) ainsi que d’un master complémentaire en anthropologie sociale et culturelle (UCL, Londres, 2012).

Amandine

 

Quand elle ne passe pas son temps à dépouiller les archives de la cour d’assises de Brabant, elle écoute en boucle les albums de Stromae ou emmène sa chienne Laïka à l’entraînement. Nous avons donc droit à une doctorante qui manie, pour les besoins de sa thèse, des approches disciplinaires variées mais dont on n’a cessé, au cours du 20e siècle, de souligner les liens étroits. Amandine a entamé son doctorat en 2012, sous la direction du professeur Xavier Rousseaux, comme chercheuse au sein du projet PAI (Pôle d’Attraction Interuniversitaire) Justice & Population 1795-2017 financé par la Politique scientifique fédérale (BELSPO). Elle a ensuite obtenu un mandat d’Aspirant FRS-FNRS en 2013, mais elle reste étroitement liée aux recherches du PAI.

Continuer la lecture de Droit au but : Amandine De Burchgraeve

Droit au but : Marie Van Eeckenrode

Avec les billets « Droit au but », nous inaugurons une série d’interviews dans lesquelles la parole sera donnée à des doctorant.e.s en histoire du droit et des institutions, de Belgique et d’ailleurs, afin de parler de leurs recherches et de leurs expériences comme jeunes chercheurs. Interviews droit au but, certes, car directes dans leurs questions, mais interviews avec un tir non cadré, aussi, du fait du ton volontairement décalé. Aujourd’hui, notre première victime est Marie Van Eeckenrode.

10676600_10152782495754321_1033371866_oMarie est titulaire d’une licence en histoire (UCL) ainsi que d’un master en Medieval and Renaissance Studies (KULeuven). Depuis 2007, elle est assistante à l’UCL au sein de la Commission de programme Histoire, en même temps qu’elle remplit la fonction d’attachée scientifique aux Archives de l’État. Elle est également membre du comité exécutif du Réseau des médiévistes belges de langue française et l’un des piliers, avec Nicolas Ruffini-Ronzani de l’indispensable blog d’information « l’Agenda du médiéviste ». Et comme si cela ne suffisait pas, elle trouve encore le temps de réaliser une thèse de doctorat sur les États de Hainaut au 15ème siècle, sous la direction de Jean-Marie Cauchies et Paul Bertrand ; thèse  qui, parait-il, avance plutôt bien !

Les mots qui sonnent bien aux oreilles de Marie restent  « chocolat » et « sucre »… Sinon Marie est fan de Noir Désir et même vraiment fan.

Continuer la lecture de Droit au but : Marie Van Eeckenrode

Présentation enchâssée-croisée

Dans le billet précédent, nous présentions les grandes lignes du contenu futur de ParenThèses. Un texte certes un peu aride, mais indispensable pour saisir les objectifs de ce carnet. Nous avons la faiblesse de croire qu’il peut également être intéressant pour les lecteurs de ParenThèses d’en apprendre un peu sur ses auteurs. Pour cependant éviter de céder à l’auto-description laudative et égocentrique, nous avons préféré réaliser une présentation croisée, où l’un parlerait de l’autre, à tour de rôle.

Continuer la lecture de Présentation enchâssée-croisée